Debout petit Pierre

 

Si c’est ainsi qu’est nommĂ©e l’association crĂ©Ă©e par son entourage, Pierre est bien grand par son courage. Ă€ 4 ans, il est infirme moteur cĂ©rĂ©bral. En d’autres termes, il ne peut ni se mouvoir ni mĂŞme se tenir debout. Cette maladie est la première cause d’infirmitĂ© moteur chez les enfants en bas âge. C’est cependant avec force qu’il se bat. Et les campagnes menĂ©es afin d’aider Petit Pierre ne manquent pas de bonne humeur et de joie !

 

Un entourage qui se démène

Aujourd’hui, l’histoire de Pierre se fait de plus en plus connaĂ®tre. La presse s’empare de l’histoire et les internautes se mobilisent. C’est en grande partie grâce Ă  l’abnĂ©gation des parents de l’enfant et de SĂ©bastien, le papa d’un camarade de classe de Pierre. Il s’affaire Ă  partager sa collecte de fonds sur tous les rĂ©seaux sociaux. Un blog a mĂŞme Ă©tĂ© ouvert.

Le 7 novembre dernier, Pierre et son papa ont donnĂ© le coup d’envoi du match de Ligue 2 opposant l’AS Nancy-Lorraine au RC Lens. Au-delĂ  du premier bĂ©nĂ©ficiaire de ce travail, le copain de son fils, c’est une sensibilisation bien plus large que fait SĂ©bastien. De nombreuses autres personnes sont dans cette situation et mĂ©riteraient un Ă©cho bien plus important.

Le participatif comme solution

 

Cette situation justement, ne peut être, pour le moment, solutionnée en France. Ses jambes sont atteintes de spasticité musculaire (extrême raideur). Pierre a également un retard de langage et des problèmes de concentration. Si les soins quotidiens peuvent le soulager, ils ne guérissent pas, sont chers et non remboursés. Petit Pierre doit donc subir une intervention en Allemagne qui s’élève à 40.000€ (la France ne prévoyant cette opération qu’à l’âge adulte).

Pour arriver à rassembler la somme, des événements sont régulièrement organisés et une cagnotte est en ligne.