Qui a dit que les français manquaient de générosité ? Voilà une question qui pourrait sembler rhétorique au regard des nombreuses études reléguant notre chère contrée au “ventre mou” de la générosité mondiale. C’est par exemple le cas de l‘institut Gallup qui dans son tour d’horizon annuel de la générosité à travers le monde via le World’s Most Generous Countries Report, nous attribuait la modeste 73ème place parmi 146 pays observés. Pas cool.

Pourtant, à y regarder de plus près, la réalité ne serait pas aussi caricaturale et figée que semblent l’indiquer les quelques rapports disponibles à ce sujet et les idées reçues que l’on véhicule volontier. Les tendances observées cette année l’attestent: La France est un petit havre de partage et de solidarité ! Pour cause, l’observatoire national et régional des générosités, réalisé par Odoxa pour Leetchi, France Bleu et Le Parisien, révèle cette année de profonds changements dans les comportements des Français en matière de dons ! Et ce en dépit d’un contexte social “difficile” altérant le volume global de participations… On vous explique. 

 

Un contexte social à prendre en compte  

Pour la deuxième année consécutive, l’institut d’études indépendant Odoxa s’est penchée sur les habitudes des français quant aux dons,et ce, sur la base d’un échantillon de 3005 personnes interrogés via Internet du 28 août au 3 septembre 2019.

Verdict ? Le premier aperçu dépeint une société traversée par des disparités socio-économiques diverses et variées. Ainsi, dans un climat social précaire et en tension, les français se sont montrés généreux… mais moins qu’en 2018 ! En effet, en 2019 les français ont donné en moyenne 225€ contre 246€ l’an passé, soit une baisse de 21€. De leur propre aveu, 33% de nos concitoyens nous indiquent avoir moins donné, ce qui atteste bien de la baisse précitée. Mais n’y voyez pas l’expression d’un individualisme forcené. La cause est ailleurs… Ou plutôt LES causes.

Si les réformes fiscales (ISF, CSG…) sont régulièrement citées comme responsables de la baisse de la générosité dans la mesure où celles-ci entraînent des avantages fiscaux (facteur déterminant pour les dons importants), le facteur clé de la baisse de participation des français se trouvent bel et bien ailleurs. Alors la principale raison ? Le pouvoir d’achat ! 

Il est pointé du doigt par ces derniers : 74% des Français ayant moins donné cette année affirment que c’est parce qu’ils pouvaient moins se le permettre qu’auparavant. Les ouvriers (70%), employés (77%) et les retraités (82%) sont les catégories qui justifient le plus leur baisse de don par leur manque de moyens, quand les cadre ne sont que 50% à l’expliquer ainsi. Conjuguez ceci au besoin de transparence largement exprimé, et vous comprendrez que les Français se tournent de plus en plus vers des dons plus directs et ciblés au détriment des intermédiaires (87% des Français ont tendance à privilégier davantage les dons plus directs). A la vue des premières observations, il semblerait y avoir peu de place pour l’enthousiasme, d’autant plus lorsqu’on sait que Leetchi est au moins en partie tributaire de la générosité de nos concitoyens ! Peu réjouissant donc…Pour autant, noircir complètement le tableau serait somme toute malhonnête.

 

La solidarité comme mot d’ordre !

Bien plus qu’un simple intermédiaire financier, Leetchi est au cœur de la société, à la jonction entre des citoyens de tout horizon. Ainsi, nous sommes témoins des évolutions du corps social mais également attentifs aux tendances qui y émergent. Raison pour laquelle nous avons décidé- pour la deuxième année consécutive- de ressortir nos jumelles et régler la focale sur la société, pour en tirer la meilleure photographie… et mieux comprendre nos utilisateurs pour ainsi dire. Nous avons ainsi étudié les cagnottes solidaires créées sur Leetchi du 1er mai 2018 au 30 avril 2019. Comme vous le savez, sur Leetchi chacun peut créer une cagnotte pour un cadeau commun ou un week-end à plusieurs mais aussi pour une cause ou un projet solidaire, personnel et associatif. A ce propos, en 2018, 50 millions d’euros avaient été collectés pour des besoins ou projets solidaires. Et bien figurez-vous l’enquête menée atteste bel et bien d’une  appétence croissante pour ce type de cause ! 

En effet, si de même que le montant moyen de la participation, le montant de la cagnotte solidaire moyenne chez Leetchi a dans la grande majorité des régions baissé par rapport à l’étude réalisée l’année dernière  (-75€ en moyenne par cagnotte), les cagnottes solidaires sont en pleine croissance ! 

Pour cause, le nombre de cagnottes créées a augmenté de 53% par rapport à l’année dernière sur la même période. Ces dons aux montants unitaires  moins élevés mais toujours plus nombreux nous montrent que les français continuent à se mobiliser pour les causes qui leur tiennent à cœur… à la hauteur de leurs moyens. Nous avons sur la plateforme une multitude d’exemples qui illustre que la somme de nombreux petits dons peut faire naître de très belles chaînes de solidarité et qu’une même cagnotte peut réunir des participations de quelques centimes tout comme de quelques milliers d’euros. Raison pour laquelle nous sommes chaque jour témoins de l’altruisme et de la solidarité dont font preuve les Français.  

Et parmi ses nombreuses et diverses causes ayant bénéficié de la générosité des français, quelques unes émergent et/ou sortent du lot !

 

Les causes qui ont fortement mobilisé les français sur Leetchi

Depuis le premier Observatoire national et régional de la générosité en 2018, nous avons assisté sur Leetchi à de grandes mobilisations nationales comme la reconstruction de la cathédrale Notre Dame de Paris, le soutien aux Forces de l’Ordre ou encore le soutien aux familles des militaires décédés en mission au Burkina Faso. 

Cependant, d’autres  causes ou thématiques pour lesquels se sont mobilisés les donateurs sur notre plateforme commencent à pointer le bout de leur nez.

Illustrant l’évolution des préoccupations de nos concitoyens, ces dernières  donnent la primauté à la proximité, aux enjeux sanitaires mais aussi à la défense de l’environnement et des animaux.

Voici quelques-unes des causes pour lesquelles de nombreuses collectes ont été ouvertes:

 

Le soutien aux agriculteurs

Début janvier 2019, nous avons observé une véritable vague de solidarité envers les agriculteurs français  avec une forte accélération de cette mobilisation mi-février. Plus d’une cinquantaine de cagnottes solidaires aux objectifs variés ont été créées : agir pour la transition d’exploitations vers l’agriculture biologique, soutenir un agriculteur n’arrivant plus à faire face à ses dettes ou ayant tout perdu dans l’incendie de sa ferme. Au total, ce sont plus de 600 000€ qui ont été collectés pour venir en aide à des agriculteurs en difficulté, dont plus de 271 000€ pour la famille Pécourneau.

 

Le soutien aux structures hospitalières et à leur personnel

Ces derniers mois, les hôpitaux français ont été marqués par d’importants mouvements de grève. Sur Leetchi, nous avons vu apparaître de nombreuses collectes en lien avec cette actualité créées dans le but de soutenir le personnel soignant en grève ou encore d’apporter une aide financière à certains services pour de meilleures conditions de travail. Des collectes particulièrement ciblées et locales qui rassemblent parfois une multitude de petites participations et qui atteignent de très belles sommes. 

 

Le soutien aux personnes sinistrées

2018 et 2019 ont été marquées par de nombreux événements climatiques ou accidentels ayant causé d’importants dégâts : intempéries dans l’Aude, incendies, effondrements d’immeubles à Marseille, etc. Sur la plateforme, nous avons assisté à la création de très nombreuses cagnottes destinées à soutenir les victimes de catastrophes et personnes sinistrées qu’ils s’agissent de particuliers, de commerçants ou d’associations, pour les aider à se reconstruire, à tenir le coup financièrement ou simplement pour leur apporter leur soutien.


La cause animale

La catégorie “animaux” est l’une des plus importantes sur la plateforme et rassemble un grand nombre de cagnottes. Soutenir une structure locale, financer l’opération d’un animal dans le besoin, récolter des fonds pour la sauvegarde d’une espèce menacée sont autant de buts et d’usages que l’on peut trouver dans cette catégorie et les illustrations, souvent avec des objectifs très ciblés, sont nombreuses. 

 

En conclusion, la diversité des causes et les cagnottes qui les illustrent montrent bien que les français savent toujours faire preuve de générosité mais qu’ils se tournent davantage vers des dons à des causes très ciblées et directes et qu’ils s’emparent aussi des thématiques sociétales.  Cela reflète également leur désir de voir l’impact qu’aura concrètement leur don et d’en connaître précisément le ou les bénéficiaires. Alors qu’on se le dise, la générosité à la française à encore de beaux jours devant elle ! (Et Leetchi aussi tant qu’à faire)

Découvrez la totalité de l’étude en cliquant ici !