L’histoire de Romain est celle d’une vie pleine de surprises. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, il a en tout cas toujours su tirer profit de chacune. Ancien pompier professionnel, il se retrouve du jour au lendemain tétraplégique suite à un accident de ski en 2012.

Il y a quelques années j’ai grandement perdu l’usage de mon corps, mais absolument pas mes rêves, qui sont restés intacts.

 

Malgré ce handicap et les séances de rééducation interminables, Romain songe rapidement à reprendre le sport. Il se lance finalement dans l’athlétisme au printemps 2016. Après six mois en loisir, son esprit de sportif reprend le dessus et il commence la compétition, jusqu’à avoir pour ambition de participer aux Jeux Paralympiques. Mais son fauteuil, peu adapté à sa morphologie, limite forcément ses performances.

J’aimerais prouver en premier lieu à ma fille, mais aussi aux valides et toutes les personnes en situation de handicap que l’on peut se relever de toutes les blessures que la vie nous impose.

Romain_Leetchi
 

Il décide alors de se lancer dans une collecte de fonds auprès d’entreprises pour financer cet achat très coûteux. Et crée une page Facebook pour partager ses entraînements et son travail au quotidien. Inspirés par le succès de sa page, des amis lui proposent rapidement de créer une cagnotte Leetchi. Pas convaincu par l’idée, Romain se laisse finalement convaincre… et se rend vite compte qu’ils avaient raison !

En quelques semaines et grâce à un soutien massif de ses proches, l’objectif est presque atteint. Et la somme nécessaire à l’achat du nouveau fauteuil est déjà récoltée. En août 2017, il ira à Londres pour finaliser sa commande, dont la livraison est prévue pour le mois suivant. Avec du matériel adapté et les fonds restants pour l’aider à assumer ses déplacements en compétition, Romain va pouvoir continuer à donner le meilleur de lui-même.

Pour 2020 il faut être réaliste, je risque d’être un peu court.
Mais en 2024…
Pourquoi pas !

Romain_Reve
À lui de montrer de quoi il est capable sur la piste maintenant. Son rêve est à portée de main, et il compte bien s’en saisir !

Le mot du créateur


 

1. Pouvez-vous vous présenter ? Ainsi que votre collecte ?

Je m’appelle Romain, j’étais pompier professionnel en Haute-Savoie et je suis devenu tétraplégique suite à un accident de ski en 2012. Après cet accident, on a pu me prêter un fauteuil pour que je commence l’athlétisme. Mais comme il n’était pas vraiment adapté à ma morphologie, c’est de là qu’est née l’idée de récupérer des fonds pour en acheter un nouveau.

2. Comment avez-vous eu l’idée de lancer une campagne ?

Au départ, on a créé une association, une page Facebook et je pensais plutôt solliciter des entreprises. Des collègues et amis m’avaient proposé de créer une cagnotte sur Leetchi en parallèle pour que les particuliers aussi puissent participer. Je n’en avait pas spécialement envie mais je l’ai fait quand même et force est de constater que ça a très bien marché !

3. Comment s’est passée votre collecte ? 

La cagnotte s’est emballée très rapidement et j’ai même eu la chance d’être soutenu dans mon projet par quelques médias. Je n’avais rien prévu de particulier, si ce n’est la création d’une page Facebook. Cette page a vraiment été mon moyen de communication privilégié. Le bouche-à-oreille avec mes amis et collègues a très bien fonctionné aussi.

4. Où en est le projet actuellement ?

On a récolté assez pour le fauteuil, il est pré-commandé et je me rends à la mi-août en Angleterre pour le préparer. La livraison est prévue pour début-septembre. Après, il y a des frais auxquels je n’avais pas pensé au départ. Mais j’ai besoin de matériel annexe et d’un coup de pouce pour mes déplacements. Ceux liés au championnat de France sont pris en charge par le club mais pas les autres. C’est pourquoi nous avions mis l’objectif un peu plus haut que le prix du fauteuil.

5. Un petit conseil pour les créateurs de cagnotte ?

Clairement, dans mon cas le bouche-à-oreille est ce qui a fonctionné le mieux. Mon réseau d’amis et mes proches m’ont soutenu dès le début et cela a permis à la campagne de crowdfunding de décoller rapidement. Si en plus de cela, vous pouvez réussir à être un peu médiatisés, notamment par des titres de presse / TV régionales, ça aide beaucoup aussi !