L’histoire d’un enlèvement


En avril dernier, Salomé et Yasmine, âgées respectivement de 8 et 11 ans, ont été enlevées par leur père, qui les a emmenées avec lui au Liban. Un véritable kidnapping qui intervient alors que la justice française l’avait condamné à 10 mois de prison ferme pour violences et non-restitution régulière des enfants à l’issue de ses périodes de garde.

Depuis maintenant plus de six mois, l’affaire est entre les mains des tribunaux ecclésiastiques libanais. Les audiences et les démarches se multiplient mais Clémence ne parvient pas à se faire entendre. Depuis septembre, un jugement a été prononcé, attribuant la garde des filles à leur père. Elle n’a obtenu qu’un droit de visite de quelques heures par semaine, en présence de ce dernier.

Il reste pourtant un espoir à Clémence : le pourvoi en cassation. Les démarches sont en cours mais la décision n’interviendra que dans plusieurs mois, une attente insoutenable.

Pourquoi avoir lancé une collecte de dons ?


En quelques mois, Clémence a déjà dépensé près de 30 000€ pour tenter de récupérer ses filles. Et ce n’est malheureusement pas encore fini puisqu’elle doit régulièrement payer des avocats, la transcription des actes du droit français vers le droit libanais, les différentes traductions, la rémunération de l’assistante sociale pendant les visites, etc. Des frais importants qui s’ajoutent au déplacement sur place et au loyer qu’elle paie à Beyrouth.

Clémence a déjà récolté aujourd’hui plus de 15 000€. Sans cette aide précieuse, elle n’aurait sans doute jamais pu se rendre sur place pour voir ses filles.

Aujourd’hui, nous sommes à un moment-clé pour elle. Tout doit être mis en œuvre pour obtenir une victoire en cassation. Dans les semaines et les mois à venir, les frais de justice vont encore s’accumuler. Pour épauler Clémence dans son combat, vos dons peuvent être déterminants.